Accueil - Dimanche 20 avril 2014
 
Formation
Systèmes d'impression
Internet - Réseau
Audit - ERP - GRC
Matériels
Logiciels








Pour nous contacter :
Tél : 01 40 16 10 77
Fax : 01 49 95 00 23


Formulaire de contact
Adieu, ordinateurs portables… vive l’impression mobile !
- Par Sabine Pion, Global Document Outsourcing, Xerox France
Le 23-Apr-2012
Ces dernières années, le nombre de collaborateurs nomades a augmenté de manière spectaculaire et cette tendance n’est pas près de s’infléchir : d’après une étude IDC,  1,2 milliard de personnes (soit 35 % de la population active) devrait travailler à distance à l’horizon 2013.[1]
 
Parallèlement, l’adoption des smartphones et des tablettes tactiles se développe à une cadence phénoménale. Près de 450 millions de smartphones ont été fabriqués en 2011, soit une hausse de 49 % par rapport à 2010. IDC précise également que la production devrait continuer de s’intensifier, pour atteindre les 982 millions d’ici à 20152.
 
Face à ces deux tendances concomitantes, les entreprises sont confrontées à de nouveaux défis : s’assurer que leurs collaborateurs puissent imprimer sur n’importe quel site de l’entreprise, sans avoir besoin d’installer de pilote d’impression et tout en garantissant la sécurité du réseau informatique. 
 
Autre défi lié au nomadisme professionnel : même si l’entreprise leur fournit le matériel informatique nécessaire, les collaborateurs sont nombreux à souhaiter pouvoir utiliser leur propre smartphone ou tablette tactile à des fins professionnelles. Les services informatiques doivent donc s’adapter, en leur permettant d’accéder aux applications professionnelles, quel que soit le lieu où ils se trouvent.
 
Dans un tel contexte, que permet l’impression mobile ?
 
Avant toute chose, elle facilite la vie. Que ce soit pour imprimer des documents critiques lors d’un déplacement ou une présentation au sein d’une succursale ne disposant pas de support informatique, l’impression mobile constitue LA solution.
 
Mais celle-ci présente également des avantages financiers. Elle permet aux entreprises de mieux maîtriser leurs coûts d’impression en leur offrant davantage de visibilité et de contrôle sur la quantité de documents imprimés par leurs équipes. L’impression mobile représente donc également un vecteur d’économie pour les services informatiques, qui voient leurs coûts de support s’alléger.
 
D’autre part, le respect de l’environnement constitue aujourd’hui une priorité pour bon nombre d’entreprises et l’impression mobile offre de sérieux bénéfices en la matière,  garantissant une transparence totale sur les volumes d’impressions et sur les coûts qui en découlent.
 
Malgré les nombreuses annonces déjà faites sur le sujet, il est encore difficile de trouver une solution d’impression mobile à la fois conviviale, irréprochable techniquement, efficace quelle que soit la localisation de l’utilisateur et à même de répondre à l’ensemble des besoins des collaborateurs. Bien qu’elles aient tout intérêt à accueillir favorablement l’avènement d’une telle technologie, les directions informatiques, doivent donc cependant agir avec prudence. Outre la qualité de l’offre et l’expertise du prestataire, elles doivent s’assurer que la solution réponde parfaitement aux besoins des utilisateurs, que ce soit en termes d’impression ou de sécurité.
 
À mesure que les solutions d’impression mobile se démocratiseront au sein des entreprises, nous assisterons à un allègement de l’environnement de travail. Pour l’heure, la plupart des collaborateurs ont accès instantanément et où qu’ils se trouvent à une version électronique de leurs documents, mais ils doivent encore s’organiser en amont pour disposer d’un exemplaire papier. C’est pourquoi ils se déplacent généralement avec leur ordinateur portable pour être certains d’avoir un support. À l’avenir, les collaborateurs nomades quitteront le bureau uniquement munis de leur smartphone, et sans perdre pour autant la possibilité d’imprimer !



[1]
IDC Worldwide Mobile Worker Population 2009-2013 Forecast ; juin 2009
2  IDC Worldwide Quarterly Mobile Phone Tracker ; mars 2011

Les derniers articles mis en ligne